En général, on considère qu'un chat a atteint sa taille adulte à 12 mois. Ce n'est toutefois pas toujours le cas. Certaines espèces de chat comme le Maine Coon et le chat des forêts norvégiennes sont réputées n'atteignent pas leur taille et leur caractère d'adulte avant 3 ans.

En principe, l'âge recommandé pour passer d'une alimentation pour chaton à une alimentation pour adulte est fixé à 12 mois. Si votre chaton est stérilisé ou castré, mieux vaut opter pour des aliments pour chaton spécifiques. Vous éviterez ainsi une prise de poids précoce.

Pas obligatoirement. Le lait est souvent considéré comme une friandise pour les chats. On ne compte plus le nombre de tableaux et de dessins animés où un chat est représenté en train de laper un bol de lait.  

En fait, la plupart des chats supportent mal le lait de vache. Ils ont du mal à digérer le sucre (lactose) contenu dans le lait. Ils auront tendance à souffrir de maux d'estomac et de diarrhées. Les petits chatons tolèrent naturellement le lait de leur mère. Plus tard, une fois sevrés, le lait n'est plus nécessaire pour le chat.

L'eau est la boisson naturelle la plus adaptée à leurs besoins.

Tous les aliments pour chats disponibles sur le marché sont approuvés et sont donc sans danger pour eux.

Ceci étant dit, il est évident que la qualité de la nourriture diffère, tout comme les besoins et l'état de chaque chat.

Si votre chat souffre de sensibilités cutanées ou intolérances alimentaire, il est possible que certains ingrédients (bœuf, porc, etc.) provoquent ces troubles digestifs. Ne donnez pas de lait de vache à votre chat. En effet, la plupart des chats digèrent mal le sucre du lait (lactose). Généralement, les aliments composés d'ingrédients facilement digérables sont sûrs et adaptés. Si votre chat est atteint de maux d'estomac récurrents, parlez-en à votre vétérinaire. Il est possible qu'un aliment adapté puisse l'aider.

Cela dépend vraiment du type de troubles urinaire dont souffre votre chat.

Si le comportement de votre chat change lorsqu'il urine, il est très important que vous le fassiez examiner par votre vétérinaire afin qu'il fasse un diagnostic adéquat.

Si votre chat a des calculs urinaires, il est conseillé d'adopter un régime alimentaire à base d'aliments secs ou humides à faible teneur en certaines protéines ou sels minéraux. Si votre chat est simplement atteint d'une « cystite idiopathique », il est conseillé d'opter pour une nourriture humide adaptée.

Les conseils de votre vétérinaire sont importants. En effet, ces troubles peuvent s'avérer très douloureux et parfois même fatals pour votre chat. Afin d'éviter toute récurrence, il est possible qu'il faille suivre un régime alimentaire spécifique à vie.

Cet article peut vous interesser >>

Tous les chats ingèrent naturellement leurs propres poils car ils font leur toilette avec leur langue. Les chats à poils longs ingèreront plus de poils que les chats à poils courts.

Les poils qui ne traversent pas le système digestif sont susceptibles de former des boules de poils au sein de l'estomac.

La plupart des chats se débarrasseront de ces boules de poils à travers des nausées ou des vomissements. Parfois, elles peuvent être à l'origine de problèmes digestifs.

Brossez régulièrement le pelage de votre chat. Cela permettra d'éliminer les poils superflus et votre chat en ingérera moins. En ajoutant un peu d'huile dans les aliments de votre chat ou, encore mieux, en optant pour un produit à base d'huile contre les boules de poils, vous lubrifierez les poils et les aiderez ainsi à traverser l'estomac. Les aliments SPECIFIC™ pour chats adultes et âgés contiennent des fibres qui facilitent le passage des poils ingérés dans le système digestif afin d'éviter la formation de boules de poils.

Il est vrai que le régime d'un chat doit contenir de la viande.

La raison est simple : ils sont des prédateurs par nature et des carnivores stricts (cela signifie qu'ils sont dépendants de la viande). Au cours de l'évolution, les chats ont été habitués à manger des quantités relativement importantes de viande. Ils ont perdu la capacité de produire eux-mêmes certains nutriments (par exemple fabriquer de la vitamine A à partir de carotène présent dans les carottes).

Par conséquent, les chats ont un besoin accru de certains nutriments par rapport aux chiens. Ils ont donc besoin d'ingérer suffisamment de viande pour disposer d'une quantité satisfaisante de ces nutriments essentiels. Un chat ne peut donc pas vivre en bonne santé s'il suit un régime végétarien.

Si votre chat mange occasionnellement un peu de nourriture pour chien, ce n'est pas grave. Mais sachez que la nourriture pour chien ne convient généralement pas pour satisfaire les besoins des chats.

Les chats ont besoin d'une certaine quantité de protéines et d'autres nutriments issus de la viande. Les chats sont des prédateurs dépendants de viande, par nature. Si votre chat ne mange qu'une croquette de la gamelle de votre chien de temps à autre, cela ne causera aucun problème. Néanmoins, la plupart des aliments pour chien ne contiennent pas tous les nutriments dont un chat a besoin. C'est pourquoi ils ne peuvent pas constituer l'intégralité de leur régime alimentaire. Si votre chien suit un régime thérapeutique, et si votre chat a un problème de santé qui nécessite aussi un régime spécialisé, il n'est absolument pas recommandé qu'ils partagent leur nourriture.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le nez de votre chat n'est pas un indicateur fiable de son état de santé. 

Bien entendu, si votre chat est malade et souffre de fièvre, son nez aura tendance à être chaud. Malgré un nez, chaud ou froid, sec ou humide, votre chat peut aussi être en pleine santé. La façon la plus adaptée et la plus sûre de contrôler la température de votre chat consiste à utiliser un thermomètre.

Ces deux types d'aliments ont des avantages et des inconvénients. Les aliments secs sont généralement plus économiques et font plus travailler les dents, ce qui réduit le tartare dentaire. Les aliments humides sont plus riches en eau. Ils sont donc plus adaptés lorsque votre chat connaît certains troubles urinaires (irritation de la vessie, calculs et cristaux) ou rénaux.

Cet article peut vous interesser >>

De nombreuses publicités concernant les aliments pour chat se concentrent sur les ingrédients (matières premières). Si la saveur peut s'avérer importante pour le chat, le fait que les aliments se composent de porc, de poulet ou de crevettes n'a pas de toujours d'importance en terme de santé et de nutrition.

Ce qui est particulièrement important, c'est que les aliments contiennent les nutriments dont le chat a besoin en quantité suffisante. C'est parce que les chats sont des «  carnivores strictes ». Leurs aliments doivent contenir une quantité donnée de protéines et de nutriments issus de la viande ou du poisson. La protéine animale doit pouvoir être digérée très facilement afin que le chat puisse en faire un usage efficace, par ex. ne pas provenir uniquement de la peau, des pieds et des plumes de poulet, mais aussi des muscles et du foie. L'équilibre entre les protéines, les glucides, les minéraux et les graisses des aliments est aussi crucial. Ce savant mélange peut s'obtenir en associant plusieurs ingrédients différents.

Tout changement alimentaire peut nécessiter un temps d'adaptation au niveau de l'estomac avant que celui-ci ne s'habitue à de nouveaux aliments.

Votre chat aura sans doute besoin de s'habituer à une nouvelle saveur, à une nouvelle odeur, à une texture différente, des croquettes d'une taille ou d'une forme autre.

Si vous procédez à ces changements progressivement, cela ne devrait pas poser problème. Nous conseillons un changement progressif en mélangeant une quantité croissante d'aliments nouveaux aux aliments anciens, sur une période allant de 7 à 10 jours. C'est une procédure importante à suivre pour tout changement de régime alimentaire.

Une exception existe néanmoins: en cas de maladie aiguë, il faut introduire un régime spécialisé aussi rapidement que possible. Cela peut-être par exemple soit un aliment destiné à faciliter la digestion soit un aliment de soins intensifs.

Cet article peut vous interesser >>

 

 

Vouloir contrôler la nourriture ingérée par un chat est un vrai défi, particulièrement s'il s'agit d'un chat qui à accès également à l'extérieur.

Le mode d'alimentation naturel pour un chat se compose de nombreux petits repas ingérés le jour ou la nuit. Pour répondre à ce besoin, la plupart des chats ont maintenant toujours une gamelle remplie de nourriture à disposition.

Pour procéder à une alimentation différenciée dans un foyer où cohabitent plusieurs chats, il est possible de limiter le temps ou le lieu de la prise alimentaire de chaque chat. Vous pouvez par exemple limiter chaque jour l'accès à une certaine partie de votre maison à un de vos chats au moment précis où il a l'habitude de s'alimenter. L'idée consiste à retirer ensuite la nourriture lorsque tous les chats ont accès à cette zone. Une autre solution peut être de placer la nourriture destinée à un des chats à un endroit uniquement accessible par lui (un endroit en hauteur ou derrière une chatière à ouverture électronique).

Il est difficile de nourrir vos chats séparément. Vous pouvez aussi demander à votre vétérinaire s'il est possible de changer le régime alimentaire de tous vos chats en même temps.

keyboard_arrow_up